_MG_1708

Colchique dans les près, c'est la fin de l'été...Pas forcément ! Voici le colchique de printemps, car que l'on y croit ou non, nous sommes bien au printemps.

Bulbocodium vernum est un colchique oublié de la chanson et qui fleurit au printemps.

Comme le colchique d'automne, cette plante cache sous sa beauté une grande toxicité :

Toxicité :
Toute les parties de la colchique d’automne (et probablement de printemps) sont violemment toxique. L’ingestion de la plante produit des troubles généralement très graves et fréquemment mortels. Le bétail est souvent intoxiqué; une quantité de feuilles représentant 0,1% du poids de l’animal suffit à le tuer (soit 70 g de feuilles pour un homme de 70 kg).

Symptômes :
troubles digestifs (hypersalivation, soif intense, coliques violentes, diarrhée, vomissements, constriction laryngopharyngée), cardiaques (hypotension) , nerveux (paralysie) et respiratoires avec cyanose qui peuvent entraîner une mort par anoxie le lendemain ou le surlendemain, voir même 10 jours après l’intoxication.

(source : l'herbier virtuel)

Le colchique de printemps est toutefois rare comparé à celui d'automne.